Pays Bigouden / Bro Vigoudenn

Publicités


Ferme Equestre

Pension Chevaux





Informations Pays-Bigouden

Communication
internet
     

clic

Le pays au
bon goût de Bretagne

ici il fait beau toute l'année

clac

Cartes-Postales

Actualités Bigoudennes

Ecoutez Radiocéan 3/35
www.bro-vigoudenn.com : Les communes du Haut Pays Bigouden et les communes du Pays Bigouden Sud en Finistère / Bretagne
 
BRO VIGOUDENN - PAYS BIGOUDEN / FINISTERE SUD / BRETAGNE
Pays Bigouden / Plomeur
[ Vendredi 16 novembre - Miz Du 2018 - Fête de Emilion
Baie d'Audierne de la pointe de la Torche (Beg an Dorchen) à la Pointe du Raz (Beg a Raz)

Histoire Plomeur


La chapelle de Langougou

En mai 1676 prit naissance d une façon assez étrange une dévotion nouvelle; on découvrait les fondements d une chapelle et une fontaine au village de Langougou en LOCTUDY, actuellement en PLOMEUR. Une vague tradition nommait comme titulaires les Saints Côme et Damien. Des guérisons eurent lieu, dont le nombre et le caractère émurent l autorité ecclésiastique locale. Voici ce qu écrivait peu après le Pasteur de la paroisse à Monseigneur de Coëtlogon, Evêque de QUIMPER et Comte de Cornouaille. Supplie humblement vénérable et discret Messire Corentin FURIC, recteur de la paroisse de LOCTUDY exposant que depuis deux rtiois, Dieu aurait voué, par une Providence de bonté singulière, manifesté sa toute puissance en la paroisse de LOCTUDY pour la consolation et soulagement de son peuple, par la découverte d une chapelle et d une fontaine naguère trouvées au district de la dite paroisse, en laquelle chapelle et fontaine plusieurs personnes de tout âge sexe et condition ont trouvé remède à leurs maux et même reçu guérison subite et comme miraculeuse de leurs maladies invétérées et presque incurables, ce qui attire au dit lieu tous les jours, nommément aux fêtes et les lundis, une foule incroyable de peuple qui se rend de toutes parts en la dite chapelle dont le saint est jusqu ici inconnu combien que par un bruit commun et une espèce de tradition on dit que ce sont Saints Côme et Damien. Ce considère : Qu il vous plaise monseigneur voir ci-attaché un petit recueil fait par le dit suppliant du nom et Surnom d une partie des personnes qui ont reçu guérison et soulagement par s être vouées ou avoir visité la dite chapelle et s être lavées de l eau de la dite fontaine et avant de procéder à une information juridique des faits arrivés depuis la découverte de la dite chapelle, ordonner que Messieurs les recteurs de canton et du diocèse même, si besoin est, prendront le nom et surnom de leurs paroissiens qui pourraient avoir été guéris ou soulagés afin de le,, envoyer ensuite au dit suppliant pour en informer votre Grandeur et cependant permettre au dit exposant de faire ériger une espèce de chapelle sur les fondements trouvés où l on puisse commodément et sans péril sur un autel portatif dire la messe pour satisfaire à la dévotion du peuple . Le 1 8 juillet l Evéque accordait pleine satisfaction à cette requête et commettait Messire A. Le Facheux, recteur de Tréoultré qui s adjoindrait Messire Nicolas Le Coz, recteur de Beuzec Cap Caval pour recevoir les dépositions des personnes soulagées ou guéries auxquelles préalablement on aurait fait jurer sur les saints Evangiles de dire la vérité. Signé l Evêque de QUIMPER Jacques HARDOUIN, prêtre secrétaire. Les deux recteurs s en vinrent pour leur enquête le 20 septembre jour du pardon de la dite chapelle. De Loctudy, des paroisses environnantes et même de Quimper, des particuliers de tout âge, sexe et condition, atteints des aff ections les plus diverses comparurent signant leur déposition, lorsqu ils savaient le faire. Relevons les noms : - D escuyer Maurice De KERGUELEN, sieur de Kersent, 70 ans, du Manoir de Kergoullez en PLOMEUR et sa femme Louise de KERGUELEN, demoiselle de Kerguelfuen qui a visité la chapelle trois lundis consécutifs. - Messire Sébastien LARZUL, curé de PLOMEUR, etc... En tout 47 guérisons ou améliorations furent déclarées sous serment. Les déposants venaient des paroisses de Tréoultré, Plomeur, Combrit, Plonivel, Loctudy, Pont-l Abbé, Beuzec-Cap-Caval, Quimper, Saint-Germain, Plogastel, Plobannalec, Ploriéour, Peumerit, Esquibien, Gouesnac h, Tréogat. Mais d autres enquêtes faites ou réclamées par le recteur de Loctudy, eurent lieu par exemple le 1 er juillet, le 20 août, le 30 septembre 1 676, on enregistre ainsi une quinzaine de dépositions venant s ajouter à celles que recueillirent les informateurs officiels du 20 septembre. Procès-Verbal officiel de ces guérisons tel qu il est conservé aux Archives de l Evêché. - Agénore LEEN (GLEHEN?) âgée de 25 ans, fille du défunt Yves LEEN et de Jeanne LE CROAZEC de la paroisse de Tréoultré, qui dépose, depuis les quinze ans n avoir pu marché sans une annille par ne pouvoir poser le pied droit en terre, n y marcher sans la dite annille, s être vouée de visiter la chapelle des dits saints et leur fontaine en y allant sentis des douleurs en la dite jambe et arrivée proche eut un éblouissement et commença mettre son dit pied sur terre et marcher et s étant lavée en la fontaine des dits saints, alla sans annille et sans aucun secours en leur chapelle et y a été depuis par trois fois ayant le marcher libre depuis. - Urbanne GUILLOU, âgée de 35 ans, femme de Pierre LE GARREC, du village de Lezhanno, paroisse de Tréoultré, dépose avoir été incommodée durant 4 mois d une jambe enflée à ne pouvoir marcher et ayant visité la dite chapelle et s étant lavée la dite jambe en la dite fontaine avoir reçu entière guérison. - Yves LE MARCHE, du village de Kergadien, paroisse de Tréoultré, âgé de 48 ans dépose qu étant malade à mourir d une fièvre chaude s étant voué aux dits saints et ayant bu de l eau de leur fontaine par diverses fois et aussitôt reçu soulagement. - ici FURIC, ajoute un avenant de sa main : Marie, âgée de 8 ans, fille de Maurice PERRIER et de Marguerite LE POCHAT, demeurant au village de Kersuluan, paroisse de Tréoultré, étant à Pâques dernier relevée de maladie ne voyant du tout point de l oeil gauche, son père la mena à SaintCôme et Damien et ayant visité trois lundis consécutifs la dite chapelle et lavée l oeil de l eau de la fontaine a été guérie et voit. Nous savons que depuis, de nombreuses guérisons ont eu lieu par l intermédiaire de Saint-Côme et Saint-Damien dont la c-hapelle est située dans le quartier de Langougou en PLOMEUR. L ancien recteur de Penmarc h, F. QUINIOU a relaté en 1925 les évènements qui suivirent la découverte des ruines de la chapelle. Nous lui laissons les décrire : Messire Alain Le Fâcheux, recteur de Tréoultré de 1665 à 1700 fui chargé en 1676 par Mgr de Coëtlogon, évêque de Quimper, d une enquête dans la paroisse de Loctudy. Au village de Langougou, actuellement en Plomeur, s étaient passés des faits auxquels la croyance populaire attribuait un caractère miraculeux. Les fondements d une chapelle, avec une fontaine à proximité, y avaient été découverts comme par hasard. Une tradition, dont il ne restait plus qu un vague souvenir, vint à se préciser, et prétendait qu en cet endroit avait existé autrefois une chapelle dédiée aux saints martyrs, Cosme et Damien. La nouvelle de cette découverte se répandit rapidement dans la contrée, et de tous côtés affluèrent les pélerins. Il en venait des paroisses de Tréoultré, Plomeur, Beuzec, Cap-Caval, Loctudy, Plonivel, Plobannalec, Pont-l Abbé;, Combrit, Quimper, Gouesnac h, Tréogat, Peumerit, Saint-Germain-Plogastel, Esquibien... De nombreux malades y venaient prier et se laver dans l eau de la fontaine. Tous éprouvèrent quelque soulagement et plusieurs même furent radicalement guéris. Intrigué de tous ces pèlerinages qui avaient lieu sur le territoire de sa paroisse, Messire Corentin Furic, recteur de Loctudy, voulut juger par lui-même de la créance qu il fallait accorder à tous ces bruits de guérison. Ses enquêtes menées en toute prudence l amenèrent à croire à la réalité des faits miraculeux qui se passaient à Langougou. Il se hâta alors d informer l autorité àplscopale de tous ces évènements extraordinaires, en réclamant une enquête officielle pour établir le vrai caractère de ces guérisons. Mgr de Coëtlogon donna pleins pouvoirs pour procéder à cette information à Messire Alain Le Fâcheux, recteur de Tréoultré qui devait s adjoindre Messire Nicolas Le Coz, recteur de BeuzecCap-Caval. Les deux enquêteurs avaient ordre d appeler par devers eux les personnes qui se disaient guéries ou soulagées et de leur faire jurer stir les saints Évangiles de dire la vérité. Ils se rendirent à Loctudy, le 20 septembre, jour du pardon de la dite chapelle, et reçurent les dispositions de personnes de tout âge et de toutes conditions venues de différentes paroisses. Quarante-sept cas de guérison ou d amélioration furent déclarés sous serment dans cette enquête officielle, mais quinze autres avaient été signalés d après les informations personnelles du recteur de Loctudy. DES GUÉRISONS MIRACULEUSES Voici, pour se qui concerne Penmarc h, les guérisons relatées dans le procès-verbal officiel conservé aux Archives de l Évêché. Azénore Léen (Gléhen ?), âgée de vingt-cinq ans, fille de défunt Yves et de Jeanne Le Croazec de la paroisse de Tréoultré, déclare que, depuis quinze ans, elle n a pu poser le pied droit à terre, et que pour marcher, elle a toujours dû se servir d une béquille. Pour obtenir sa guérison, elle fait voeu de visiter la chapelle et la fontaine de saint Cosme. Pendant son pèlerinage, elle sent des douleurs à la jambe; mais voilà qu arrivée tout près de la chapelle, elle éprouve un éblouissement, et, d instinct elle pose le pied à terre pour ne pas tomber. Elle marche vers la fontaine, s y lave et retourne guérie à la chapelle. Elle a depuis refait trois fois le même voyage sans éprouver aucune gêne ni fatigue. Urbane Guillou, âgée de trente-cinq ans, femme de Pierre Le Garrec du village de Lez-hanno, avait depuis quatre mois, la jambe tellement enflée que la marche lui était devenue impossible. Elle visite la chapelle, se lave à la fontaine et s en revient guérie. CONSTRUCTION D UNE CHAPELLE NEUVE Ce n est qu en 1860 que fut construite la chapelle actuelle. Elle est toujours dédiée à Saint Côme (l orthographe a été simplifiée) et Damien mais on la désigne plus volontiers sous le nom de chapelle Saint Côme actuellement. Leurs statues sont en bonnes places à l intérieur elles les représentent en docteurs, vêtus de leurs robes, portant ampoules et médicaments. Ces deux saints font toujours l objet d une vénération de la part des malades. Une troisième statue : celle de Saint Jean-Baptiste leur tient compagnie. Le pardon qui est le dernier de la saison dans la région bigoudène à lieu le deuxième dimanche d octobre : il est surtout suivit par les gens de la commune qui se rassemblent en plein air derrière la chapelle pour écouter la messe lorsque le temps le permet.


Patrimoine / GladHistoires bigoudennes / HistorHistoires par commune / HistorLivres / Levrioù
Accueil Commune Plomeur - Associations Plomeur - Hébergement Plomeur - Immobilier Plomeur - Vie économique Plomeur - Sites internet Plomeur - Patrimoine Plomeur - Photos Plomeur - Histoire Plomeur - Livres Plomeur - Carte situation géographique Plomeur - Vidéos Plomeur - Cartes-Postales Plomeur - Notions clés Plomeur - Rues et lieux-dits de Plomeur - Relevés Météo Plomeur - Actualités Plomeur


Bro Vigoudenn - Pays Bigouden - Finistère Sud - Bretagne Accueil Bro Vigoudenn / Pays Bigouden
(Source naturelle du web en Pays Bigouden, recommandé pour la santé.)




 
 

Baie d'Audierne de la pointe de la Torche (Beg an Dorchen) à la Pointe du Raz (Beg a Raz)



 
Ar Vro Vigoudenn - Bro Breizh - Le Pays Bigouden - Finistère - Région Bretagne - Guide Régional - Pays Breton En France
Conformément à la législation en vigueur, ce site à fait l'objet d'une déclaration légale auprès de la Cnil
Je suis optimisé pour Internet Explorer, Firefox, Chrome
Bro-Vigoudenn, depuis Février 2004